Bienvenue à Itoigawa!

La semaine passée, j’ai accueilli mes premiers clients francophones comme guide de Kotobuki! Nous avons passé une belle journée de printemps ensemble, en découvrant quelques expériences uniques ici.
La visite a commencé au jardin traditionnel de “Hisuien” (le Parque du Jade), où ils ont participé dans une cérémonie du thé avec le professeur et une de ses étudiantes. Ils se surprenaient savoir qu’on n’ajoute jamais du sucre au thé vert, quoiqu’il soit assez amer, mais le professeur leur a expliqué qu’il n’y en a pas besoin parce qu’on mange une friandise sucrée juste avant de le boire. Elle a suggéré aux Français des macarons!
DSCN0390
“C’était bien intéressant, mais c’est un peu dur s’asseoir par terre!”

 

DSCN0388
Une composition florale “ikebana”, et la terrasse qui se donne au jardin

Il faut plusieurs années pour maîtriser la cérémonie du thé. Cependant, le professeur a aidé le mari à préparer et à servir le thé à sa femme!

DSCN0392
“Itadakimasu!” Les formalités sont très importants dans la cérémonie du thé, mais l’atmosphère ici est assez détendue.

 

DSCN0395
Le salon de thé et le jardin. La neige ne s’est pas fondue qu’il y a quelques jours, alors on attend toujours l’arrivée du printemps…

 

DSCN0398
Mais ce cerisier était déjà en fleurs!

 

DSCN0400
Ce rocher énorme est du jade

Après avoir mangé notre déjeuner en regardant le jardin, nous nous sommes dirigés vers le marché aux poissons. En route, nous sommes passés par le vieux sanctuaire Shintô, où nous avons vu quelque chose de spécial: les jeunes garçons du quartier qui s’entraînaient aux danses traditionnels avant la fête du printemps.

DSCN0404
Les petits garçons, qui n’ont que 5 ou 6 ans, viennent apprendre des vieux chaque jour pendant les vacances d’école

 

DSCN0406
L’intérieur du sanctuaire

De retour au centre-ville, nous sommes allés voir – et dégoûter – le saké! Il y a 5 brasseries dans la ville d’Itoigawa, et celle-ci est la plus vieille de toute la province de Niigata, située  dans une ancienne demeure de samouraïs. Le maître-brasseur nous a montré le procès entier. Contrairement au vin, il dure moins de deux mois, et a lieu seulement pendant l’hiver, pour que la fermentation ne se déroule pas trop vite.

DSCN0408
Et voici le saké frais, avant d’être stérilisé. Le client a dit que c’était mieux que le saké disponible en bouteilles, mais il n’est pas en vente, alors vous ne pouvez le goûter qu’ici, et maintenant!

Notre dernière visite était au session d’entraînement de “kendo“, l’escrime au style des samouraïs. Là aussi, les clients ont pu poser plusieurs questions à l’instructeur, un expert du septième “dan”(niveau; il n’y en a que huit en total), avant de l’essayer eux-mêmes!

DSCN0409
“Je peux frapper plus fort?”

Enfin, nous avons beaucoup appris tous les trois (les clients, la culture japonaise et moi, du vocabulaire…). J’ai hâte d’accueillir d’autres clients francophones à ma ville d’Itoigawa!

 

 

 

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s